Les sites du groupe Info6TM

Imagerie instantanée à la pêche : du nouveau en 2023

Dernière technologie en date, l’imagerie instantanée donne lieu à une course à l’innovation et à une nette amélioration des performances entre les principales marques, soucieuses de ne pas se laisser distancer. Deux belles nouveautés sont d’ores et déjà dans les tuyaux chez Garmin et Humminbird. Les voici.

Mega Live Imaging TargetLock - Humminbird

La nouveauté ici est le TargetLock, qui vient faciliter l’utilisation de l’imagerie instantanée Mega Live Imaging.

On sait que la fixation d’une sonde Live sur le moteur électrique pose problème puisqu’il faut choisir entre contrôler l’orientation du faisceau Live ou contrôler le bateau. C’est pourquoi de nombreux pêcheurs choisissent de monter leur sonde sur un système indépendant (perche), orientable manuellement ou électriquement. On peut alors pointer le faisceau où l’on veut sans compromettre le contrôle du bateau (direction, ancrage).

Commande au pied

Le Target Lock reprend ce principe de montage indépendant, mais en l’automatisant complètement. Non seulement la perche motorisée est contrôlable en direction, via une pédale indépendante et une télécommande (optionnelle), mais il est possible de verrouiller électroniquement la sonde dans une direction précise à tout moment. À partir de là, si le bateau se déplace, la sonde pivote automatiquement pour rester orientée sur la cible qu’en principe, on ne perd donc jamais de vue. Sur le papier, ça semble presque magique ! Après, il faudra voir quelle est la précision du système dont j’imagine qu’il est basé sur un calage de l’antenne gyroscopique le plus précis possible. Son calibrage devra donc être très soigné notamment pour une utilisation en mode Forward avec lequel un décalage d’un ou deux mètres à 20 m suffirait à perdre la cible, le mode Landscape (faisceau à plat) étant beaucoup plus tolérant. Le mode Down sera le moins problématique puisque la sonde une fois réglée reste immobile.

Bricolage possible

Ce système est compatible avec les moteurs Minn Kota version i-Pilot Link et les sondeurs Apex, Solix et Helix G3N et G4N (dotés du Mega Imaging). La mise en réseau est en effet indispensable, et pour le cas des Helix, il faudra passer par un Hub Ethernet puisqu’ils ne disposent que d’un seul port, déjà pris par le i-Pilot Link. En théorie, seul le moteur Ultrex est donné comme compatible, parce qu’il dispose d’une platine de fixation pour le Target Lock. Mais a priori rien n’empêche de bricoler un autre système de fixation, du moment que la connectique est respectée, et d’utiliser un autre moteur (avec i-Pilot Link répétons-le).

Renseignements pratiques

Tarifs
TargetLock sans sonde MLI : 2099 €
TargetLock avec sonde MLI:  4199 €

D’autres utilisations
Le TargetLock offre d’autres fonctions intéressantes, dont un balayage constant de 120° (Mega Live Sweep) avec possibilité de verrouillage de cible à tout instant, qui sera très utile en mode Forward pour la traque des pélagiques ou la recherche de belles structures.

Livescope XR LVS62 - Garmin

En tant qu’inventeur de l’imagerie instantanée, Garmin se doit de chercher à garder une longueur d’avance sur sa concurrence. Et ce pourrait bien être le cas avec cette nouvelle sonde aux performances étonnantes, conçue pour la mer mais utilisable bien sûr en eau douce.

La particularité de la nouvelle sonde proposée par Garmin est sa portée beaucoup plus importante, adaptée aux pêches marines profondes mais aussi à la nature de l’eau salée qui diminue la portée des ondes acoustiques.

Grosses performances

Les chiffres annoncés par Garmin laissent en effet rêveur quand on sait que les sondes Livescope existantes (LVS32, LVS34) ont une portée maximale de 60 m en eau douce. La nouvelle XR LVS62 est donnée pour une portée de 150 m en eau douce et 105 m en mer soit 2,5 fois plus. À noter que la portée maximale officielle est celle jusqu’à laquelle on distingue encore des échos. Dans la pratique, si l’on parle de portée utile, avec une précision suffisante pour bien interpréter les retours et voir son leurre, on est plutôt sur 30-35 m avec le Livescope classique, au-delà cela devient peu lisible et peu exploitable. En théorie, avec cette sonde XR on peut donc espérer une portée utile de l’ordre de 70-80 m en eau douce, 45-50 m en mer, mais bien sûr seuls des essais pourront le déterminer puisqu’on peut supposer que la technologie étant différente, le rapport entre portée maximale et portée utile le sera aussi.

Basses fréquences

Il semble notamment que les fréquences utilisées soient plus basses afin de porter beaucoup plus loin. D’après les fiches techniques que nous avons consultées, alors que la LVS34 travaille sur une gamme de fréquences allant de 530 à 1100 kHz, la nouvelle XR LVS62 utilise la gamme 282 à 522 kHz. Il y a donc un risque de perte de précision et discrimination au profit de la portée, mais ça reste assez théorique et pas forcément problématique puisque, avec ce type d’imagerie, le mouvement nous en apprend plus que la précision et la finesse de l’image.

Renseignements pratiques

Tarifs
Livebox XR LVS 62 sans GLS 10 : 2410 €
Livebox XR LVS 62 avec GLS 10 : 3199 €

Compatible
La bonne nouvelle est que cette nouvelle XR LVS62 est 100% compatible avec la black box originelle du Livescope standard, la GLS10. Celui qui voudrait upgrader n’aurait donc que la sonde à acheter. La moins bonne est évidemment qu’elle coûte presque 1000€ de plus que les anciennes sondes LVS.

"Pour recevoir chaque semaine toutes les actus de la pêche, nos concours, nos bons plans, nos sorties vidéos, nos articles gratuits et bien plus encore... inscrivez-vous vite à notre Newsletter !"

Je m’inscris à la newsletter

Electronique

Magazine n°931

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15