Les sites du groupe Info6TM

Moniteur-guide de pêche, une profession encadrée

Depuis une bonne vingtaine d’années, le statut de guide de pêche s’institutionnalise et se professionnalise. Alors que la fonction pouvait être exercée librement dans le passé, le législateur est venu mettre un peu d’ordre dans cette belle profession, seuls des intervenants dûment formés pouvant dorénavant revendiquer ce titre. Retour sur l’évolution du métier.

S'il est une constante entre le guide tel que nous le connaissions au siècle dernier et le moniteur-guide de pêche actuel, c’est bien la passion. Arpenter les rivières, canne en main, ne se fait pas sans envie. Une réelle volonté de transmission anime aussi ces professionnels et une grosse compétence est évidemment un prérequis. Longtemps, une réputation fondée sur le bouche-à-oreille suffisait à identifier un bon professionnel. Mais aujourd’hui, les choses ont changé… Pour faire simple –car c’est assez complexe!–, c’est en 2003 que le métier encadré de Moniteur-guide de pêche, considéré depuis comme étant un moniteur sportif, fait son apparition.

Être titulaire du Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport est obligatoire pour exercer légalement la profession de guide.
Crédit photo :

Fini la liberté

Cette création fait suite à l’arrivée de la pêche de loisir dans la catégorie des Activités physiques et sportives, classement opéré par le ministère de la Jeunesse et des Sports. À compter de cette catégorisation, le statut de moniteur-guide de pêche n’est plus libre. Pour l’exercer, il faut être titulaire d’un diplôme d’État, le fameux Brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport (BPJEPS) pêche de loisir. Il faut par ailleurs obtenir une carte professionnelle, également délivrée par l’État. Le diplôme est intégré au répertoire national des certifications professionnelles, au même titre que l’est le baccalauréat, par exemple. Autrement dit, n’est pas, n’est plus, moniteur-guide de pêche qui veut.

Les guides ont à cœur de sensibiliser les très jeunes générations.
Crédit photo : Jean-Baptiste Nurenberg

Qualité et sécurité

La formation diplômante est évidemment conçue pour assurer au client la motivation du professionnel, la qualité de ses prestations ainsi que sa sécurité. Celle-ci est dispensée par le Centre national de formation aux métiers de la pêche qui sélectionne les candidats, lesquels sont soumis au préalable à plusieurs épreuves pratiques et théoriques afin de jauger compétence et motivation. L’élève-moniteur devra en outre régler ses frais de scolarité. Précisons tout de même qu’avant 2003, le métier était déjà plus ou moins organisé. La Fédération française des moniteurs-guides de Pêche (FFMGP), créée bien avant, en 1994, regroupe notamment les guides formés depuis 2003 et ceux qui exerçaient avant l’apparition du BPJEPS.

Les futurs guides de pêche sont formés dans des centres agréés pendant une année.
Crédit photo : Guillaume Chavanne

Combien sont-ils ?

Il est difficile de savoir combien de professionnels exercent aujourd’hui réellement. Il ne semble pas exister de statistiques récentes et, d’autre part, il existe un certain nombre de personnes qui, sans être titulaires des diplômes requis, exercent le guidage. En tout cas, en 2013, une estimation des services de l’État permettait de recenser environ 650 professionnels regroupant des professionnels titulaires soit du BPJEPS, soit d’un brevet fédéral qui, jusqu’en 2007, était homologué pour guider contre rémunération. Une franche différence apparaît tout de même entre les titulaires du BPJEPS (1037 diplômes délivrés entre 2004 et 2013) et les guides exerçant effectivement. Il semblerait que malgré l’obtention du diplôme, certains ne concrétisent pas leur projet initial. On sait évidemment qu’économiquement, ce métier est réputé être assez difficile. À ce sujet, Robert Bouloc, le président de la FFMGP, déplore l’existence de «moniteurs » dénués de tout diplôme. Non parce qu’ils constitueraient une concurrence déloyale –même si, juridiquement, c’est pourtant bien le cas–, mais surtout parce qu’ils ne sont ni formés aux règles de sécurité ni couverts par la moindre assurance en cas d’accident. Cette absence de diplôme et de carte professionnelle leur interdit normalement de pratiquer toute activité de guidage. En cas de problème (accident, bris de matériel, etc.), ils ne sont pas couverts et le client pas plus. Pire, en cas de contrôle, le client peut être également considéré comme étant en infraction, participant à une entreprise illégale.

En mer, en bateau, assurer la sécurité de son client est une étape essentielle dans la prestation de guidage.
Crédit photo : Franck Ripault

Une condamnation

Un pseudo-guide a ainsi, en décembre 2020, été condamné par le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc (22) à une peine de six mois d’emprisonnement avec sursis et de 1500€ d’amende pour avoir exercé sans détenir le BPJEPS. Il aura cependant fallu attendre près de vingt années pour qu’une pareille condamnation soit prononcée alors même que les situations extrêmement floues sont nombreuses. Si en principe, le statut du moniteur-guide de pêche est simple à cerner, on s’aperçoit que le faible nombre de professionnels présents sur ce secteur entraîne une quasi totale méconnaissance de la part des autorités qui lui est préjudiciable.

 

Quelques points à vérifier

Avant de vous attacher les services d’un moniteur-guide de pêche, mieux vaut vérifier quelques informations : s’il dispose d’un site Internet, vérifier s’il mentionne son diplôme. À défaut de site, on peut consulter d’autres sites comme infogreffe.fr ou encore societe.com. Si le guide en question n’y est pas référencé, passez votre chemin. S’il est inscrit, il doit pouvoir justifier d’un code d’activité (APE ou NAF) en cohérence avec son activité.

 

"Pour recevoir chaque semaine toutes les actus de la pêche, nos concours, nos bons plans, nos sorties vidéos, nos articles gratuits et bien plus encore... inscrivez-vous vite à notre Newsletter !"

Je m’inscris à la newsletter

Réglementation

Magazine n°920

Réglementation

Réglementation

Réglementation

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15