Les sites du groupe Info6TM

Histoire : la carpe de Marcel Rouvière, 102 cm pour 37 kg

Le 7 juillet 1981, à l’écluse de la Brosse-Montceaux en Seine-et-Marne, Marcel Rouvière, béret vissé sur la tête, captura une carpe gigantesque qui marquera toute une génération de pêcheurs. Mesurée sous toutes les coutures, le procès-verbal établi après un voyage en brouette entre le magasin du poissonnier et celui du boucher, attestant du record, fait état d’une longueur de 102 cm et d’une circonférence de 120 cm, pour un poids tout rond de 37 kg.

Pour resituer les choses dans le contexte de l’époque, rappelons que le record national plafonnait depuis quelques années à 25,450 kg (au lac de Saint Cassien), que la pêche de nuit n’était pas autorisée, que les plans d’eaux privés n’existaient pas, que les appâts protéinés faisaient tout juste leur apparition avec la Rich’ Pro distribuée par Sensas, que Kevin Maddocks venait quelques mois plus tôt de révéler le montage au cheveu dans Carp Fever, bref que ce poisson était bien plus extraordinaire au sens littéral qu’une d’un demi-quintal d’Euro-Aqua ne le sera jamais quarante ans plus tard. D’ailleurs le magazine La Pêche et les Poissons ne s’y trompât pas en lui consacrant la couverture du numéro 436 de septembre 1981, une des plus mémorables (la preuve), même si la belle, ensanglantée, encordée et soulevée par les ouïes, n’était pas présentée sous son meilleur jour, puisque son dernier ! Autres temps, autres mœurs. Elle finira sa vie naturalisée à la maison de la pêche de Levallois-Perret, comme avant elle (1952) Clarissa à 44 lbs au zoo de Londres et après elle, en 1997 celle de 35,400 kg de Robert Raduta accrochée au mur du lodge du lac Sarulesti, en Roumanie.

C’est peut-être aussi ce genre de fin morbide, qui marque plus ou moins inconsciemment le tournant de la pêche de la carpe vers une nouvelle ère, plus soucieuse du devenir et de la santé des prises, avec l’avènement du no-kill. Sans aller jusqu’à dire qu’il fallait en passer par là, je veux dire par une tournée digne des grands-ducs avec la dépouille d’un poisson hors norme dans une brouette et une couv’ gore devant un magasin d’articles de pêche, il est bien évident que face à ce genre de souvenirs il est heureux que la démocratisation des pesons, des sacs de conservation et des appareils photos aient pu sauver la vie de bien des carpes spécimens depuis 40 ans. Pour autant, et aussi paradoxal que cela paraisse, depuis la carpe de Marcel Rouvière aucune autre carpe, ni aucun autre « carpiste » n’a eu l’honneur d’une couverture de La Pêche et les Poissons, ce qui contribue aussi à faire du 436 un numéro culte !

"Pour recevoir chaque semaine toutes les actus de la pêche, nos concours, nos bons plans, nos sorties vidéos, nos articles gratuits et bien plus encore... inscrivez-vous vite à notre Newsletter !"

Je m’inscris à la newsletter

Records

Magazine n°180

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15