Les sites du groupe Info6TM

Comment choisir ma première canne pour la pêche en verticale ?

Il paraît aujourd’hui impossible d’aborder la saison hivernale de traque des carnassiers sans pratiquer la pêche verticale. La canne, du fait de sa spécificité, en est la pièce maîtresse ! Quels sont les points importants à prendre en compte pour acheter son premier modèle en toute confiance ?

Une canne dite « verticale » possède une action si spécifique qu’il est généralement impossible de l’utiliser pour une autre technique. Le contraire n’est pas forcément vrai, car on peut se dépanner avec une canne conçue pour l’usage des leurres souples, mais le plaisir n’en sera pas le même. Le cahier des charges pour une bonne verticale est assez simple, une canne courte, un talon court, un blank très rapide à vide et surtout une excellente capacité à transmettre les vibrations, ce que l’on nomme parfois « la résonance ». Un des arguments commerciaux un peu délaissé est la capacité à transmettre les vibrations de ces cannes.

De la vibration avant tout

Or c’est le sujet primordial que l’on peut vérifier aisément en posant l’anneau de scion sur le larynx d’un ami. Lorsqu’il parlera, vous allez ressentir une vibration impressionnante ! Imaginez donc ensuite le sandre qui va vous faire une tape ultra-discrète qu’une autre canne ne vous aurait pas permis de ressentir. Pour autant, cette conductivité de la vibration qui demande des blanks rigides ne doit pas empêcher le scion de bien plier à la touche pour le côté visuel et pour que le poisson ne détecte pas le piège tendu le temps d’engamer. Par la suite, ce blank doit aussi bien plier pour assurer un combat sans déchirer les chairs de la gueule du poisson. C’est encore plus important si vous traquez les perches qui ont la bouche assez fragile. Cette difficile alchimie dans l’action de ce blank explique la spécificité des cannes verticales.

Un encombrement réduit

La verticale se pratique assis ou debout, mais toujours à l’aplomb du bateau, au plus près du cône de la sonde. C’est pourquoi la longueur de 1,80 m est une bonne moyenne. La taille du talon est aussi importante. Comme on ne lance pas, celui-ci n’a pas besoin d’être long. Qui plus est lorsqu’on est assis, un talon court ne se prend pas dans les plis de la veste au ferrage et le combat s’appuie davantage sur le poignet que l’avant-bras, ce qui le rend plus jouissif. Il existe des cannes spinning ou casting dédiées à la verticale. Les modèles casting sont le plus confortables en action de pêche, mais les spinning offrent plus de plaisir durant le combat. La tenue en main n’est pas la même et certains pêcheurs ont du mal à passer le pas sur le casting. En ce qui concerne la qualité des anneaux, elle joue moins que sur les cannes prévues pour lancer. Et puis, aujourd’hui, presque tous les modèles sont équipés d’anneaux de bonne facture !

Une plage de puissance assez élevée

Il est rare en verticale de pêcher avec des leurres de trois pouces dans deux mètres d’eau. La plupart du temps, en lac, ce sera dans 8 m ou plus et en fleuve et rivière, on pêchera les fosses. Par conséquent, un grammage important de la tête plombée lui permettra de rester au fond malgré le courant ou la grande profondeur. Ainsi, la fourchette classique va de 7 à 28 g pour les têtes plombées, quelles que soient leurs formes, auxquelles il faudra rajouter le poids du leurre. Pour autant, la canne ne fait que soutenir ce montage près du fond, elle ne le lance pas et on peut fort bien pêcher avec un ensemble leurre tête plombée de 45 g en utilisant une canne d’une puissance de 7-28 g. En fleuve, les conditions d’eaux hivernales imposeront de forts grammages pour résister au courant, il n’y a que dans ce cas-là qu’une canne plus forte est envisageable. Cette sélection de trois cannes de qualité vous procurera du plaisir et de l’efficacité en vous permettant d’adapter votre budget à cette technique si passionnante.

W3 Vertical Jigging (Westin)

La marque scandinave propose une canne sensible qui a fait ses preuves depuis plusieurs années. Le blank très réactif est en carbone Torayca haute performance qui va lui donner une grande sensibilité et permettre des ferrages appuyés nécessaires avec cette technique. Les anneaux sont des modèles LTS et le porte-moulinet est un modèle SKS ajouré pour que le pouce repose sur le blank afin de mieux ressentir la touche. La poignée en EVA est courte, avec un talon de 22 cm suffisant pour se caler sous l’avant-bras, mais qui ne gênera pas les mouvements une fois assis. L’action Medium Fast permet un bon contrôle du leurre, mais assure aussi de bien ployer durant le combat. Conçue en deux brins égaux, elle ne tient pas de place lors des déplacements.

Fiche technique W3 Vertical Jigging

  • Longueur : 185 cm
  • Poids : 119 g
  • Puissance : 14/28 g
  • Encombrement : 97 cm
  • Brins : 2 brins égaux
  • Prix : 119 €

Tournament AGS Verticale (Daiwa)

Elle aussi en deux brins pour faciliter les déplacements avec un encombrement réduit, cette canne du constructeur japonais est hypersensible et permet de détecter les touches les plus infimes. Le carbone composant le blank est un modèle Daiwa SVF Nanoplus avec résine contenant des nanoparticules de carbone pour plus de réactivité. La principale caractéristique est la présence d’anneaux carbone AGS transmettant parfaitement les moindres vibrations. Le porte-moulinet est un modèle VSS de Fuji et la poignée en deux parties est en mousse EVA. Un accroche-leurre articulé est présent en bas du blank. L’action de pointe permet de mener la nage du leurre, mais la finesse du blank lui confère une capacité à plier sur ses deux tiers lors du combat.

Fiche technique Tournament AGS Verticale

  • Longueur : 180 cm
  • Poids : 95 g
  • Puissance : 7/28 g ou 10/35 g
  • Encombrement : 94 cm
  • Brins : 2 brins égaux
  • Prix : 279 €

Night Shadows Vertical (Illex)

Gros succès de la marque française, cette canne verticale en talon/scion possède des éléments de haute qualité dans sa fabrication. Elle dispose d’un blank Toray japonais haut module, des anneaux Fuji Alconite K et un porte-moulinet Fuji VSS avec un insert carbone au niveau de la paume pour bien transmettre la touche. La poignée est courte, comme sur toutes les cannes verticales. Elle est composée d’une partie haute en liège du Portugal pour le confort et d’un talon en mousse EVA. L’action de pointe est douce pour faciliter l’absorption du leurre, mais elle dispose d’une forte réserve de puissance pour mater rapidement les plus beaux poissons. Elle s’adresse à tous les biotopes et à tous les poissons grâce à sa plage de puissance très étendue.

Fiche technique Night Shadows Vertical

Longueur : 190 cm
Poids : 96 g
Puissance : 7/35 g
Encombrement : 165 cm
Brins : 1 talon + 1 scion
Prix : 342 €

 

"Pour recevoir chaque semaine toutes les actus de la pêche, nos concours, nos bons plans, nos sorties vidéos, nos articles gratuits et bien plus encore... inscrivez-vous vite à notre Newsletter !"

Je m’inscris à la newsletter

Débuter la pêche des carnassiers

Matériel

Magazine n°942

Div qui contient le message d'alerte
Se connecter

Identifiez-vous

Champ obligatoire Mot de passe obligatoire
Mot de passe oublié

Vous êtes abonné, mais vous n'avez pas vos identifiants pour le site ?

Contactez le service client abonnements@info6tm.com - 01.40.05.23.15